Du passé au présent vers l’avenir partie 2 : le présent

Rédigé par sur 04/15/2020

Du passé au présent vers l’avenir

Partie 2 : C’est aujourd’hui :

Depuis quelques semaines, un virus s’est incrusté au sein de la société. Le confinement des citoyens est décrété. Les villes sont désertes. Une grande partie de l’activité humaine est stoppée. Seuls les « besoins utiles » comme la production alimentaire ou les services de santé fonctionnent encore. Le bruit assourdissant des différents modes de transports, de commerces et d’usines s’est estompé. Les écoles sont fermées. Les réveils du matin sont mis en sourdine…

Le « trop » d’hier s’estompe. Les besoins vitaux continuent d’exister. Un rééquilibre commence à apparaître.

Après un mois seulement de confinement d’une partie des personnes, un premier regard peut être posé sur ce nouveau paysage de la vie sur Terre.

Des animaux réapparaissent dans les villes. La pollution diminue apportant un air plus respirable et moins nocif pour la santé des personnes. La diminution de la surconsommation permet un ralentissement des déchets.

Certaines personnes ont modifié leur façon de vivre. L’agriculture locale connaît un afflux de nouveaux clients qui se dirige avec une alimentation plus locale et/ou bio. Des initiatives naissent pour s’entraider à différents niveaux. Des liens se tissent.

Alors qu’hier, les personnes vivaient dans un rythme effréné courant du matin au soir, ce virus vient bloquer cet engrenage infernal provoquant un net ralentissement. Le temps se libère donnant à chacun la possibilité de se l’approprier. Le temps peut, à nouveau, s’écouler humainement. Une partie des personnes découvrent une autre façon d’ « être et de faire ». Les relations humaines se métamorphosent pour mieux s’humaniser.

Cet espace-temps est aussi l’occasion pour chacun de décider comment en tirer profit.

Comment utiliser ce temps donné pour nourrir son esprit ? Comment profiter de ce moment présent pour faire le point sur son fonctionnement de vie ? Comment se découvrir soi-même pour mieux se connaître tel que « Je suis » et non comme ce que les autres voudraient que je sois ? Comment découvrir ses aspirations enfouies en son être intérieur qui demandent qu’à s’extérioriser. Comment profiter de cette période avec les autres membres de sa famille en prenant le temps de parler avec eux, de les écouter et de les comprendre pour entrer dans un dialogue authentique…

Dans ce moment imposé, chacun est face à un choix : subir cette période de confinement en se laissant accaparer par la peur et par le stress perdant le contrôle de soi en devenant dépendant des événements extérieurs….

Ou utiliser ce moment donné pour se l’approprier, pour (re) définir ses objectifs de vie, ses centres d’intérêts, sa relation à l’autre, son comportement… C’est-à-dire prendre sa vie en main.

Se défaire de ses chaînes et de ses angoisses, c’est se libérer pour aller à la découverte de son véritable être afin d’opérer les changements nécessaires pour accomplir sa destinée.



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Recherche